Les modèles sur lesquels se base le travail de  polarité se situent dans l’une ou plusieurs des quatre couches du schéma ci-contre. Le voyage du centre du cercle vers l’extérieur se nomme « involution », le retour à la source « évolution ».

On retrouve ce model au niveau du caducée (l’arbre de vie) intégré dans le corps. Le canal central neutre correspond à notre colonne. Celle-ci est surmontée du cerveau, composé des deux hémisphères (ailes). La glande pinéale au centre joue un rôle clefs dans la descente de l’énergie dans la matière. Deux courants longent la colonne (serpents) - ils représentent les polarités  (yin -yang) générées. Les points de croisement des deux courants créent des centres fonctionnels d’énergie connus sous le nom de chakras, eux-mêmes associés aux cinq éléments.

Ces dynamiques engendrent de multiples courants énergétiques longitudinaux, transversaux et en spirale. On peut les percevoir si l’on y est sensible ou si l’on a travaillé à affiner ses sens.

Dans un organisme en bonne santé, ces courants devraient pouvoir circuler librement et ainsi régénérer en continu tout l’organisme.

Il est dès lors intéressant de constater qu’en elle-même la présence du thérapeute en soins énergétiques représente une deuxième polarité qui entre en relation avec la première (la personne traitée).

Cette relation a le potentiel d’amorcer un changement dans la dynamique énergétique.




de l’énergie subtile vers un corps dense...

« Ne forcez jamais rien...»  

              Randolph Stone